Au bonheur des ogres de Daniel Pennac

Publié le par poet24

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv16311037.jpg

L'auteur

 

Né au Maroc d'un père officier de la Coloniale, Daniel Pennacchioni grandit en Afrique et en Asie du Sud. Il obtient sa maîtrise de lettres à Nice et commence par être professeur dans un collège de Soissons. Il s'installe à Belleville, qu'il se plaira à décrire dans ses romans. En 1973, il publie son premier essai, 'Le Service militaire au service de qui ? ', un pamphlet sur le service national. Puis il écrit pour les enfants. En 1985, il donne le jour à la famille Malaussène avec 'Au bonheur des ogres'. Il y impose son style : rythmé, glissant, espiègle. L'alchimie se produit, et avec ce qui devient la saga des Malaussène (' La Fée carabine', 'La Petite Marchande de proses' - prix Inter 1990 -, 'Monsieur Malaussène' et 'Aux fruits de la passion') naît une potion de succès. Potion qu'il épice en 1992 par un essai sur la lecture, 'Comme un roman', dans lequel il définit les droits du lecteur. En 1997, autre roman, 'Messieurs les enfants', ou un conte adressé aux grands enfants que nous sommes tous, avec une adaptation cinéma à la clé, par Pierre Boutron. 'Merci' paraît en octobre 2004 aux éditions Gallimard. En 2006, Daniel Pennac sort encore 'Nemo par Pennac', un ouvrage dans lequel il présente le parcours du dessinateur Nemo, qui illustre depuis plusieurs années les murs de son quartier de Belleville. En 2009, l'écrivain cède la place à l'orateur en montant sur scène pour défendre un texte d'Herman Melville, 'Bartleby le scribe'. Une histoire de Wall Street en pleine crise financière : Daniel Pennac démontre, une fois de plus, son intérêt pour le monde qui l'entoure et son enracinement dans l'actualité.

 

Le résumé

 

Côté famille, maman s'est tirée une fois de plus en m'abandonnant les mômes, et le Petit s'est mis à rêver d'ogres Noël.
Côté coeur, tante Julia a été séduite par ma nature de bouc (de bouc émissaire).
Côté boulot, la première bombe a explosé au rayon des jouets, cinq minutes après mon passage. La deuxième, quinze jours plus tard, au rayon des pulls, sous mes yeux. Comme j'étais là aussi pour l'explosion de la troisième, ils m'ont tous soupçonné.
Pourquoi moi ?
Je dois avoir un don...

 

Mon avis

 

Ce roman, premier tome de la saga Malaussène, nous plonge dans la vie mouvementée d'une amille pour le moins inhabituelle. Sous le fond d'un trame policière ( qui pose les bombes au grand magasin et pourquoi???), on découvre le quotidien de Mr Malaussène qui occupe une fonction peu connue, celui de bouc émissaire.

L'écriture est décalée, Pennac se joue des mots pour rendre son récit léger , amusant. on redécouvre la lecture sous un jour nouveau loin du sérieux et des conventions littéraires de l'écriture. IL use et abuse de la ponctuaution entre autres pour rendre son tete touffu et léger à la fois. Les personnages sont attachants, surtout les membres de cette joyeuse famille!!!

 

0 découvrir si on ne connait pas !!

 

 

Commenter cet article