Chant I de la Belgariade de David Eddings

Publié le par poet24

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv57908192.jpg

L'auteur

Né en 1931, David Eddings étudie au Everett Junior College de 1950 à 1952, puis au Reed College jusqu'en 1954 où il obtient une licence d'art. Il réussit à éviter de combattre durant la guerre de Corée pendant son service militaire qu'il effectue dans l'artillerie en Allemagne (1954-1956). Il obtient par la suite une maîtrise de littérature anglaise à l' University of Washington puis il soutient son doctorat en 1961 à l'University of Washington de Seattle en 1961. Il exerça plusieurs métiers. Commercial chez Boeing, professeur d'anglais dans un Lycée et même vendeur dans une petite épicerie. De 1985 à 2007, il habita à Carson City avec sa femme Leigh avec laquelle il s'est marié le 27 octobre 1962 Sa femme nous quitta en 2007. Il ne lui survécut que deux ans, avant de s'éteindre en Juin 2009, à l'age de 77 ans.

Déçu par le manque de succès de ses premiers romans, David Eddings est fasciné par un exemplaire du Seigneur des anneaux découvert dans une librairie. Il décide de suivre les traces de Tolkien et de créer son propre univers de fantasy. Il dessine donc la carte du monde dans lequel devra se dérouler sa première saga, La Belgariade. Aidé par sa femme, il publie en 1982 le premier roman de ce qui ne devait être qu'une trilogie, Le Pion blanc des présages. Ce tome étant un succès, cette saga initiale sera composée de cinq romans.

En 1998, David Eddings publie Le Codex de Riva, un recueil où sont regroupées ses notes de travail et brouillons l'ayant aidé à la création de l'univers de la saga intitulée Les Grandes Guerres des dieux. À noter que depuis janvier 2009, ce livre n'est plus édité.

En 2003, il se lance dans un nouveau cycle de fantasy, Les Rêveurs.

Le résumé

Et les Dieux créèrent l'homme, et chaque dieu choisit son peuple. Ah! Que le monde était jeune, que les mystères étaient limpides! Mais Torak, le dieu jaloux, vola l'Orbe d'Aldur, le joyau vivant façonné par l'aîné des dieux, et ce fut la guerre. Le félon fut châtié ; à Cthol Mishrak, la Cité de la Nuit, il dort toujours, d'un long sommeil hanté par la souffrance.
Le fleuve des siècles a passé sur les royaumes du Ponant. Les livres des présages ne parlent plus qu'aux initiés, mais ils sont formels : Torak va s'éveiller. Et justement l'Orbe disparaît pour la seconde fois. Que le maudit la trouve à son réveil et il établira son empire sur toutes choses.
Belgarath le sorcier parviendra-t-il à conjurer le sort? Dans cette partie d'échecs cosmique, il a réussi à préserver une pièce maîtresse : le dernier descendant des Gardiens de l'Orbe, désigné par les présages, mais qui n'est encore qu'un petit garçon jeté sur les routes par une venteuse nuit d'automne. Un simple pion, et si vulnérable...


Mon avis

Tentée par plusieurs commentaires élogieux sur le forum de livraddict, je me suis lancée dans la lecture de ce premier tome ayant enfin tous les tomes en ma possession.
L'histoire tourne principalement autour de Garion un petit garçon élevé par sa tante Pol, débrouillard et curieux. Avec sa manie d'espionner on découvre en même temps que lui les secrets des uns et des autres au cours des aventures qui les font se déplacer à divers endroits.
Les personnages sont bien campés et ont tous un peti côté mystérieux qu'on a envie de découvrir nous poussant à poursuivre notre lecture.
L'écriture est simple et David Eddings fait montre d'un humour subtil mais néanmoins présent qui donne tout son piquant au roman.
un premier tome qui m'a donc bien plu et va me pousser dans les pages des autres volumes...

Publié dans fantasy

Commenter cet article

Véro 22/03/2010 21:28


Ca semble plutôt bien mais j'attends la suite de tes billets avant de rajouter une saga de plus dans ma LAL !


flof13 22/03/2010 14:41


Je l'ai aussi dans ma PAL celui-là... j'espère qu'il me plaira au moins autant qu'à toi !