Elora par Mireille Calmel

Publié le par poet24

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv7701760.jpg

 

L'auteur

 

C'est à l'âge de neuf ans, à l'hôpital, que Mireille Calmel commence à écrire. Les médecins la déclarent perdue, mais elle est persuadée qu'elle ne mourra pas tant qu'elle écrira. Et elle guérit, lentement. Depuis, l'écriture n'est plus jamais sortie de sa vie, malgré sa passion pour le théâtre, ses tournées de chanteuse dans les bals populaires, les difficultés à joindre les deux bouts. En 1995, l'histoire du Lit d'Aliénor lui vient à l'esprit. Cinq ans plus tard, Mireille Calmel envoie son manuscrit par la poste aux éditions XO... et depuis le miracle se renouvelle chaque jour : sept grands éditeurs européens conquis, 1 million d'exemplaires vendus en Europe, des chiffres à la hauteur de l'extraordinaire réussite de ce roman.

 

Le résumé

 

1494. Dans une sombre forêt du Vercors, la jeune Elora, fille adoptive de la baronne Hélène de Sassenage, découvre un cadavre décharné. Au lieu de s'enfuir terrorisée, Elora fouille sans sourciller le gilet de l'homme à terre pour récupérer le précieux message qu'il était venu porter. Car Elora n'est pas une enfant comme les autres : descendante de Mélusine, elle détient les savoirs et les pouvoirs des fées. En cet instant, Hélène de Sassenage est loin d'imaginer l'impact qu'aura ce meurtre sur sa destinée. Mais Elora, elle, le sait déjà : leur chemin tourmenté va les entraîner toutes deux jusqu'à Rome, et le temps du bonheur ne reviendra qu'après bien du sang et des larmes...

 

Mon avis

 

Ce tome est le premier de la série la reine de lumière. Cela fait suite au chant des sorcières. L'action se passe dix après les faits du chant des sorcière et se concentre davantage sur la génération suivante. C'est au tour des enfants de réaliser la prophétie.

Pour celà on suit Hélène de Sassenage et Elora en Italie sous le règne des Borgia qui gardent captif Djem.

J'avoue avoir un peu moins aimé ce tome sans doute à cause des Borgias qui me déplaisent depuis que j'ai vu la série...

Elora ne m'a pas paru particulièrement attachante, elle semble détachée de tout ....

 

Lecture un peu mitigée donc mais on retrouve la magie de l'écriture d Mireille Calmel si bien que même moins accro aux personnages je continue à tourner les pages !!!

Commenter cet article