Elric des dragons de Moorcock

Publié le par poet24

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv5468964.jpg

L'auteur

 

Né en 1939 en Angleterre, Michael Moorcock vit aujourd’hui près d’Austin, au Texas. Il abandonne ses études à quinze ans pour travailler comme journaliste (entre autres chez Fleetway, à ses débuts), en commençant par des contributions aux aventures de Tarzan, avant de travailler pour le parti libéral (écrivant tracts et discours, et publiant le magazine interne, Current Topics). Puis, il intègre l’équipe rédactionnelle de New Worlds avant d’en devenir l’éditeur. Rien de ce qui est écriture n’est étranger à Michael Moorcock : outre son activité de romancier et de nouvelliste, il a à son actif des anthologies, des textes politiques (encore et toujours), des chansons, des essais littéraires, des scénarios de films, des romans graphiques, etc.

L’auteur dit avoir « toujours eu une relation particulière à la France, où nombre de [ses] œuvres de jeunesse ont été publiées presque en même temps qu’en Angleterre (et même, une fois ou deux, avant) ». Il ajoute : « Je suis également très lié à L’Atalante, qui depuis des années publie une grande partie de mon travail. J’ai beaucoup d’amis en France, pays que je considère comme une patrie littéraire naturelle, beaucoup plus que l’Amérique, par exemple. »

Ami de Leigh Brackett et de son mari Ed Hamilton, il navigue librement de la fantasy au space opera, en passant par l’uchronie. Pour ses œuvres, il a obtenu trois prix Hugo et un prix Nebula, et les univers d’Elric et Hawkmoon ont été adaptés en jeux de rôle.

Le résumé

Melniboné, l'île aux Dragons, régnait jadis sur le monde. Désormais les Dragons dorment et Melniboné dépérit. Sur le trône de Rubis siège Elric, le prince albinos, dernier de sa race, nourri de drogues et d'élixirs qui le maintiennent tout juste en vie. La menace plane ; alors il rend visite au Seigneur du Chaos, Arioch, et conclut un pacte avec lui. Il s'engage ainsi sur le chemin de l'éternelle aventure : le Navire des Terres et des Mers le porte à la cité pestilentielle de Dhozkam, et son destin le pousse à franchir la Porte des Ténèbres ; au-delà, deux épées noires attendent leur maître et leur victime...

Mon avis

J'ai moyennement accroché à ce roman pourtant le cycle d'Elric est considéré comme assez incontournable dans la fantasy. J'ai mis du temps à la lire. Elric est un anti-héros si bien fait qu'on a pas envie de suivre ses aventures lool. J'ai commencé à m'y intéresser seulement à la fin du roman et encore c'est plus la curiosité qui me pousse qu'un réel intérêt. Ayant les autres romans du cycle je vais continuer ma lecture en espérant que ca devient plus captivant ensuite....

Le monde est bien construit et facile à appréhender, le roman étant court il doit pouvoir se lire rapidement...

Pour l'instant donc avis mitigé je me réserve en attendant de lire la suite....

 

Publié dans fantasy

Commenter cet article

valcogne.over-blog.com 17/12/2011 08:41

Moorcock est un écrivain,surestimé, de l'époque pop, il a même joué avec son propre groupe, nul, Hawkmoon. Quand il est sorti, la Fantasy possédait peu d'oeuvres marquantes alors les gens ont lu
son Elric faute d'autre chose. Aujourd'hui où éclosent des histoires magnifiques on peut s'en passer. Il a amené sa pierre, c'est déjà beaucoup.

Anneso 17/02/2010 11:40


ahah je l'ai acheté il y peu. on vera donc si nos avis se rejoignent :)