Flashforward de Robert J. Sawyer

Publié le par poet24

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv45383527.jpg

L'auteur

 

 Robert J. Sawyer, fils de John Arthur Sawyer (1924), d'origine écossaise et anglaise, et de Virginia Kivley Peterson Sawyer (1925), étatsunienne mais d'origine suédoise et norvégienne, tous les deux enseignants, grandit à Toronto. Il a deux frères, Peter Douglas Sawyer (1954) et Alan Bruce Sawyer (1961).

Fasciné par la télévision et particulièrement par l'écriture des épisodes de Star Trek, il écrit sa première histoire, Bobby Bug à l'âge de six ou sept ans et se mettant dans la peau d'un extra-terrestre. En 1968, il voit au cinéma le film 2001, l'odyssée de l'espace (qu'il déclare avoir vu plus de 25 fois sur grand écran) qui lui permet de découvrir le travail d'Arthur C. Clarke qui reste son auteur de science-fiction préféré. En 1978, il entre à l'Université de Toronto (pour suivre des études de journalisme) qu'il quitte en 1982 avec une licence en radio et télévision.

Il reste assistant dans cette même université pendant une année supplémentaire, avant de se consacrer à l'écriture. Pendant les années 80, il ne travaille pratiquement que sur des essais et des travaux de commande pour le gouvernement (il ne publie que quelques nouvelles dans des magazines de science-fiction tels qu’Amazing Stories). De 1984 à 1992, il coordonne une association d'écrivains canadiens fondée par Judith Merril qui deviendra par la suite la branche canadienne de la Science Fiction and Fantasy Writers of America dont il est président en 1988.

Ce n'est qu'en 1990 que son premier roman, Golden Fleece est publié. Deux ans plus tard, il s'établit comme écrivain de science-fiction à plein temps.

 

Le résumé

 

L’espace de quelques minutes, l’humanité a perdu conscience.
Durant ce laps de temps, chacun a eu un aperçu fugitif de son avenir vingt ans plus tard. Quand le monde s’éveille de nouveau, plus rien n’est comme avant : le black-out a causé des milliers de morts et de blessés. Plus encore : ces visions ont bouleversé les esprits à jamais.

Et vous, qu’avez-vous vu ?

 

Mon avis 

 

Je ne connaissais la série que de nom je dois avouer qu'elle ne 'intéressait guère. Mais je me suis laissée tenter par le roman, sans regret au final. J'ai pas cherché à rentrer dans les détails scientifiques qui me dépassent pour le moins et je suis restée sur ce qui constitue la trame principale à savoir qu'après avoir entrevu l'avenir de 2030, les gens doivent trouver comment ils vont vivre. Vont-il partir du principe que leur route est toute tracée ou plutot que ce n'est qu'un avenir possible et non le seul.

L'histoire est bien menée avec des personnages sympathiques surtout les deux hommes à l'origine du "drame" causé bien involontairement par leur expérience.

Autour deux toute la question du destin est posée. Lloyd reste influencé par sa vision de 2030 au point de remettre en cause sa relation de couple présente, tandis que Théo  récuse ces visions qui semblent indiquer sa mort en 2030.

Les parties scientifiques sont simples et non rébarbatives pour ceux qui craindrait cet écueil, ce qui nous donne un livre bien agréble à lire sur des questions qui sont de tout temps d'actualité.

 

Publié dans science-fiction

Commenter cet article