Je, François Villon de Jean Teulé

Publié le par poet24

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv32258775.jpg

 

L'auteur

 

Jean Teulé (Saint-Lô, Manche, 26 février 1953) est un romancier français, qui a également pratiqué la bande dessinée, le cinéma et la télévision.

Auteur de bande dessinée dans un premier temps, Jean Teulé a débuté à la télévision dans L'assiette anglaise de Bernard Rapp ou Nulle part ailleurs sur Canal+.

Homme de télévision, scénariste, comédien, cinéaste, il est avant tout écrivain. Ayant abandonné toute autre activité, il se consacre désormais à l’écriture. Il a publié, aux Éditions Julliard, Rainbow pour Rimbaud (1991), L'Œil de Pâques (1992), Ballade pour un père oublié (1995), Darling (1998) et Bord cadre (1999), Longues Peines, Les Lois de la gravité, Ô Verlaine ! (2004), Je, François Villon (2006), Le Magasin des suicides (2007), Le Montespan (2008) et Mangez-le si vous voulez(2009). Tous ses livres sont publiés en édition de poche aux éditions Pocket.

Il a également publié plusieurs bandes dessinées, fondées essentiellement sur des photos retouchées.

À la ville, Jean Teulé est le compagnon de l'actrice de cinéma Miou-Miou.

 

Le résumé

 

Il est peut-être né le jour de la mort de Jeanne d'Arc. On a pendu son père et supplicié sa mère. Il a étudié à l'université de Paris. Il a joui, menti, volé dès son plus jeune âge. Il a fréquenté les miséreux et les nantis, les curés, les assassins, les poètes et les rois. Aucun sentiment humain ne lui était étranger. Ides plus sublimes aux plus atroces, il a commis tous les actes qu'un homme peut commettre. Il a traversé comme un météore trente années de l'histoire de son temps. Il a ouvert cette voie somptueuse qu'emprunteront à sa suite tous les autres poètes : l'absolue liberté. Après Rimbaud et Verlaine, Jean Teulé ne pouvait mieux clore son voyage en Poésie qu'en endossant avec orgueil et humilité les haillons magnifiques de François Villon.

 

Mon avis

 

Un des rares livres que j'ai complètement abandonné. Il n'y a rien à faire je me suis bien forcée sur plus de la moitié mais j'ai fini par laisser ce livre qui ne m'apportait aucun plaisir. Tout comme pour le Montespan, j'ai trouvé ce livre d'une vulgarité exagérée. L'histoire imaginée par Jean Teulé s'appuie fortement sur ses écrits, sachant que François Villon avait un talent sur pour la provocation et l'exagération il s'agit avant tout ici de ne pas oublier qu'on est face à une fiction.

 

Une grande déception que ce livre, moi qui adore lire sur les auteurs connus. je pense que j'éviterais de lire ses autres écrits semi-historiques...

Commenter cet article