L'arche dans la tempete d'Elizabeth Goudge

Publié le par poet24

 

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv36851486.jpg

 

 

 

L'auteur

 

Romancière anglaise, Elizabeth Goudge, née en 1900 à Wells dans le Somerset, passa son adolescence à Ely, près de Cambridge, où son père fut nommé directeur d’un collège de théologie. De cet univers de cloîtres, d’églises et de cloches naîtront certains de ses romans, notamment La cité des cloches.

En 1923, à Oxford elle se met à l’écriture. En s’inspirant de son enfance chez ses grands-parents dans les îles anglo-normandes, elle écrira L’arche dans la tempête.

Auteur de nombreux romans, de livres pour enfants, et également d’une vie romancée de Jésus, elle sait construire des histoires pour nous transporter dans des lieux où se côtoient la beauté et le merveilleux. Ses romans sont toujours des bouffées de fraîcheur qui ravissent l’âme.

 

Le résumé

 

Guernesey, 1888. Tous les vents marins semblent s'être donné rendez-vous le long des côtes emblématiques de l'île, là où s'accroche la vieille chaumière d'André du Frocq et de sa famille. Un lieu sauvage, miroir fidèle des sentiments de ceux qui l'habitent. Face aux assauts des éléments et aux difficultés financières, André pense quitter la ferme. Mais c'est sans compter l'attachement sans faille, presque viscéral, de sa femme Rachel pour cette terre : son havre de paix. Une nuit de tempête, un bateau fait naufrage au large de l'île, et la famille recueille, parmi les rescapés, Ranulph Mabier, un être plein de courage et d'amertume. De secrets aussi. Dès lors, la vie à la ferme change. L'espoir renaît. D'une plume sobre, pudique et raffinée, Elizabeth Goudge (1900-1984) nous offre une magnifique chronique familiale. Un premier roman écrit en 1934 où elle excelle dans l'art de faire vivre les paysages à l'unisson des êtres qui les hantent et qui n'existent que par eux.

 

Mon avis

 

Une romancière que j'ai failli ne pas connaitre. En effet je suis tombée sur ses livres au lycée, ils faisaient partie d'un lot mis au pilon. J'ai eu le droit de les récupérer et même s'ils n'étaient plus forcément en bon état ils m'ont procuré de belles heures de lecture.

Elizabeth Goudge est une artiste peintre qui a remplacé la peinture par des mots. Qu'il s'agisse de portraits ou de paysages elle excelle à rendre vivant tout ce qu'elle décrit. Ses personnages sont profonds, émouvants, les décors sont magnifiques surtout ici où l'histoire se passe à Guernesey.

L'histoire en elle-même n'est pas tumultueuse, on peut même dire qu'il ne se passe pas grand chose. C'est assez lent comme récit e pourtant ca se lit vite, on se laisse entrainer au rythme des marées, au coeur de cette famille où se joue un drame dont ils n'ont pas conscience, à l'heure où les adultes doutent et luttent,  où les enfants se cherchent dans leurs personnalitéss si distinctes et prononcées... UN roman qui plaira aux fans de Rebecca de Daphné du Maurier ou encore des romans de Jane Austen....

Publié dans romance

Commenter cet article