La damnation d'Elminster d'Ed Greenwood

Publié le par poet24

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv7667999.jpg

 

 

 

L'auteur

 

Ed Greenwood (né en 1959 à Toronto) est un bibliothécaire canadien qui a créé l'univers des Royaumes oubliés, un décor de campagne pour Donjons et dragons.

À partir de 1975, Greenwood et ses amis jouent une campagne de jeu de rôle créé par leur soin. En 1979, il commence à travailler pour Dragon Magazine et y publie des éléments de son univers à partir du numéro 30. Plus tard, en 1986, TSR charge Jeff Grubb d'inventer un nouvel univers capable de compléter ou remplacer Lancedragon. Amenés à travailler ensemble, Ed Greenwood et Jeff Grubb écrivent ensemble le Forgotten Realms Campaign Boxed Set en 1987 pour TSR. Le monde inventé sur les bases de cette campagne est un véritable succès, et est utilisé à nouveau dans de nombreuses autres apparitions des Royaumes oubliés dans l'univers D&D. Le personnage des Royaumes favori (et aussi le plus ancien) d'Ed Greewood est l'archimage Elminster, qu'il dépeint (à la demande de TSR) durant de nombreuses années aux diverses conventions et en tant que participant à la campagne RPGA's Living City (un jeu de rôle grandeur nature américain).



Depuis l'apparition des Royaumes oubliés, Greenwood publie de nombreux romans dans l'univers des Royaumes oubliés. Il conserve certains droits sur sa création, mais reste essentiellement un auteur indépendant.

 

Le résumé

 

Le grand Elminster a encore sauvé le monde.
Mais cette fois, il y a laissé des plumes. Prisonnier des Abysses, incapable d'appeler au secours, il est tombé entre les griffes de Nergal, un démon ambitieux qui entend lui arracher les secrets de sa magie. Et s'il s'entête à résister, lui dit son nouveau maître, une éternité de souffrance mentale et physique saura bien éroder sa volonté. Trop rusé pour s'opposer de front à un prince des enfers, Elminster lâche judicieusement du lest.
D'authentiques confessions en faux souvenirs, il entraîne Nergal dans un jeu complexe et cruel dont le vainqueur, au bout du chemin, sera le plus malin des deux adversaires. Le seul ennui, c'est que le démon se révèle bien plus futé que prévu !

 

Mon avis

 

Le pire des quatres tomes lus. Il y a un tel jeu de typographies que ca donne mal à la tête. On passe une séquence à une autre sans trop s'en rendre compte i savoir o ca nous mène. C'est volontaire j'en suis bien consciente mais tous ces morceaux d'histoire sans queue ni tête, ca lasse. La lecture a été pour le moins laborieuse et je ne ênse plus ouvrir un seul tome des aventures d'Elminster....

 

 

Publié dans fantasy

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article