La magicienne de la forêt d'eld de Patricia Mckillip

Publié le par poet24

 

http://cb.pbsstatic.com/l/63/5363/9780152055363.jpg

 

L'auteur

 

Patricia McKillip est née à Salem, le 29 février 1948. La passion de l’écriture l’a contaminée très tôt, dès 14 ans, et elle n’a jamais arrêté depuis. Après des études à l’université de San José, elle déménagea à San Diego, et est maintenant revenue vivre dans son Oregon natal. Elle a remporté un World Fantasy Award en 1975, et un Locus Award en 1980. Elle est mariée à David Lunde.
On retouve dans certains de ses ouvrages son goût pour la cuisine et le piano

 

Le résumé

 

Au coeur de la forêt d'Eld, dans une grande maison blanche, une magicienne aux cheveux pâles rêvait d'un oiseau aux ailes de cristal. Elle s'appelait Sybel; elle était la fille et petite-fille de magiciens, et douée de leurs talents.
Un jour, Coren, un chevalier de Sirle, vint lui confier l'enfant Tamlorn, héritier de deux royaumes, et menacé de mort par son père le roi Drede, furieux d'avoir été trompé par sa femme.
Elle l'éleva avec amour, au milieu de ses bêtes fantastiques : Cyrin le sangleir poseur d'énigmes, Gyld le dragon, Gules le lion, Ter le faucon aux yeux bleus, Moriah le chat noir jetteur de sorts ... qu'elle avait appelés auprès d'elle par magie.
Mais son bonheur ne pouvait durer, se leva le vent de la guerre et de la haine. Tamlorn lui fut enlevé, et elle dut choisir, dispenser la peur et le mort à son tour, au risque de se perdre.
Passant de son monde de paix au monde de la guerre, de la solitude à la quête d'un amour perdu, elle quitta son manoir à la poursuite d'un impossible rêve, elle devint celle par qui la mort surgit, la faiseuse d'empires et de guerres, jusqu'à trouver enfin l'animal fantastique capable de ramener la paix.

 

Mon avis

 

j'ai cherché pour cet article la couverture version anglaise car le moins qu'on puisse dire c'est que la française est asez laide et donne absolument pas envie d'ouvrir le livre. Et pourtant il mérite !!!

On plonge dans un monde complètement hermétique d'où ne semble sortir aucune émotion. Sybel semble imperméable à tout ce qui l'entoure jusqu'à ce qu'un homme, terrifié par elle et ses pouvoirs l'oblige à sortir de sa coquille et à expérimenter toutes sortes de sensations, pas forcément  les meilleures cependant.

 L'ambiance de ce livre est très particulière mais envoutante on a envie de savoir ce qui arrive à cette jeune femme.

Sa relation avec les animaux est pour le moins fascinante...

 

Un livre peu connu je pene qui mérite pourtant qu'on s'y intéresse.

Publié dans fantasy

Commenter cet article