Le feu vagabond de Guy Gavriel Kay

Publié le par poet24

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv43778757.jpg

L'auteur

 

Guy Gavriel Kay est un écrivain canadien, spécialisé dans l'heroic fantasy.

 

Le résumé

 

Rakoth le Dévastateur n'était plus enchaîné. Une telle puissance allait s'abattre sur eux ! Et si l'univers de Fionavar était perdu, tous les autres tomberaient devant Maugrim, la Tapisserie serait déchirée et dénaturée sur le Métier à Tisser des univers, sans pouvoir jamais être réparée...
C'est sur cette toile de fond que s'agitent magiciens, nains, guerriers, héros et héroïnes ressuscités des mythes les plus anciens, mais aussi cinq jeunes Torontois dont chacun doit mener à bien sa mission cruciale : pour Kimberly, tirer les morts de leur repos et, pour Dave, porter le cor magique ; introduire son propre fil dans la trame de la Tapisserie pour Paul, le Seigneur de l'Arbre de l'Été, et devenir l'agent d'une destinée immémoriale pour Jennifer ; enfin, pour Kevin, découvrir son rôle dans le combat qui sauvera peut-être du Dévastateur les univers du Tisserand.

 

Mon avis  

 

Dans ce second tome, on voit le roi Arthur renaitre de ses cendres et se joindre aux cinq jeunes Torontois pour tenter de défaire Maugrim. C'est également l'occasion pour jennifer et kevin de mieux appréhender leur rôle dans cette histoire.

Guy Gavriel Ka a su ici emmeler les vielles légendes à son récit sans faux pas, pari risqué s'il en faut. Mais tout s'emmele à la perfection et on reste captivé par le sort de ces personnes venus d'ailleurs pour se battre contre une force qui les dépasse sans jamais renoncer.

 

Mon avis sur le premier tome ici 

 

http://leslecturesdupetitpanda.files.wordpress.com/2011/01/bannic3a8re_ggk.jpg?w=490&h=326

 

Publié dans fantasy

Commenter cet article

nanet 19/09/2012 12:50

Dans le premier tome, j’avais ressenti l'influence de Tolkien, sans que cela ne me dérange. Ici c'est incontestablement, celle des légendes Arthurienne, bien que l'on ait encore des douceurs du
monde du Milieu... En tout cas, j'ai succombé au style superbe de cet auteur, a cette narration par morceau, avançant, revenant, repartant. Superbe lecture.
Biz, nanet