Le lien maléfique de Anne Rice

Publié le par poet24

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv64521267.jpg

L'auteur

 

Née sous le nom, peu commun pour une fille, de Howard Allen O'Brien, elle choisit le prénom Anne lors de son premier jour d'école. En 1964, elle obtient un diplôme en sciences politiques et rédactionnelles. Elle publie son premier roman fantastique en 1974, 'Entretien avec un vampire', qui sera adapté au cinéma en 1994. En complétant ce roman par quatre autres tomes, elle crée la 'Chronique des vampires' qu'elle achèvera par les 'Nouveaux contes de vampire'. Par la suite, Anne Rice se consacre à un autre thème fantastique, la sorcellerie, avec la saga des sorcières Mayfair. Elle publie également des romans sous le nom de Anne Rampling et une trilogie érotique sous celui de A.N. Roquelaure. Anne Rice est une spécialiste des histoires épiques où les mondes visible et invisible se croisent... pour le plus grand bonheur des lecteurs.

 

Le résumé

 

Sous le porche dune vieille demeure à l'abandon de La Nouvelle-Orléans, une femme frêle et muette se balance dans un rocking-chair : Deirdre Mayfair est devenue folle depuis qu'on lui a retiré, à la naissance, sa fille Rowan pour l'envoyer vivre à San Francisco. Et derrière la grille du jardin, un homme, Aaron Lighter, surveille inlassablement Deirdre, comme d'autres avant lui, pendant des siècles, ont secrètement surveillé la famille Mayfair. Car ils savent que, de génération en génération, les femmes du clan se transmettent leurs maléfiques pouvoirs et que la terrifiante et fabuleuse histoire de cette lignée de sorcières ne fait que commencer...

 

Mon avis

 

Il s'agissait là d'une relecture les ayant lu une première fois étant adolescente. Ce tome est particulièrement long. pas de longueurs mais une lenteur dans la narration assez pesante parfois. La majeure partie du récit est consacrée à la famille Mayfair et il arrive qu'on s'y perde dans les méandres de cette généalogie pour le moins compliquée.

Malgré tout ca  rete pour moi une lecture assez plaisante, j'avoue une certaine fascination pour cette famille si mystèrieuse et pour Lasher cet esprit dur à cerner.

Commenter cet article