Les armes des Garamont de Pierre Grimbert

Publié le par poet24

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv19907578.jpg

 

L'auteur

 

Pierre Grimbert (né à Auchel (62) en 1970) travailla quelque temps comme bibliothécaire, puis partit à Bordeaux afin d'étudier les métiers de l'édition/librairie.

Ce fut en 1995 qu'il se mit à écrire en commençant son cycle du Secret de Ji. Six héritiers, le premier volume, est couronné du Prix Julia Verlanger 1997 et du Prix Ozone 1997 du meilleur roman de fantasy francophone.

Il s'attela ensuite à son deuxième cycle, La Malerune, dont il n'a écrit que le premier tome. Les deux livres suivants de la série sont écrits par Michel Robert.

Aujourd'hui, Pierre Grimbert écrit des livres fantastiques pour enfants, et des romans de fantasy. Il a créé en 2004 sa propre maison d'édition, les Éditions Octobre, en collaboration avec son épouse l'écrivain Audrey Françaix.

 

Le résumé

 

La stabilité du monde repose sur deux runes magiques : la Malerune et la Belle Arcane. Mais un jour, les pouvoirs destructeurs de la Malerune sont déclenchés. Unique espoir pour rétablir l'équilibre : retrouver la Belle Arcane. Et le temps presse. Parmi des dizaines de chevaliers qui se sont déjà mis en quête, seul Eras de Garamont, parti il y a trois ans, semble toucher au but. Envoyés au château de Garamont, Zétide le vieux mage et Hogo le monstrueux lycante font la connaissance de la fille d'Eras. La quête doit se poursuivre : le sort du Troisième Monde est en jeu. Après le formidable succès de Secret de Ji, best-seller incontestable de la fantasy francophone, Pierre Grimbert nous entraîne dans une nouvelle et passionnante saga de fantasy épique.

 

Mon avis

 

 

N'ayant pu manquer d'aller jeter un oeil sur certains avis sur ce livre, je partais avec une petite appréhension quant à cette lecture. Comme quoi tout est relatif, j'ai adoré ce roman que j’ai lu en une soirée et demie.

 

Je trouve qu'il tranche assez avec ce que j'ai pu lire jusque là en fantasy notamment à travers la figure du lycante que je n'ai guère rencontré dans mes lectures jusqu'à présent. Les relations entre les personnages sont assez bien montées, ambiguës sans pour autant tomber dans les clichés, les personnages sont d’ailleurs attachants entre le lycante grognon et les deux sœurs bien déterminées à participer à cette quête dans l’espoir de retrouver leur père. Le suspense est lui aussi au rendez-vous et j'ai quelque peu peiné à trouver l’identité du « méchant », eux qui sont relativement identifiables d’habitude.  J’ai apprécié aussi sa définition des deux mondes qui compose le troisième monde, très facile à visualiser.

 

Un bémol pour le traducteur cependant. Dès le début du livre une note nous explique qu’il a préféré traduire les notions de temps, d’argent, de mesures dans des données réelles donc le temps quantifié en heure par exemple. Or à mon sens ces notions récrées par l’auteur font sens à part entière de l’histoire ça aide au dépaysement, ça renforce la crédibilité du monde imaginé. Je regrette donc qu’il ne se soit pas contenté de nous donner une simple référence même relative au début, on est bien à même dans la lecture de faire le calcul soi même ou de se faire une idée approximative qui ne nuit en rien à l’histoire.

 

Une lecture assez rafraîchissante par conséquent et que je poursuivrais avec les autres tomes même si je crains un peu le changement d’auteur puisque Michel Robert semble avoir pris le relais pour les deux  autres tomes de la série la Malerune

 

Cette lecture se place dans le cadre d’un partenariat Livraddict / Livre de Poche que je remercie  pour m’avoir permis de faire cette belle découverte

 

J'en profite également pour placer cette lecture dans le cadre de mon challenge fantasy pour les nuls consacrée dans mon cas à la fantasy française

 

http://img.over-blog.com/200x245/2/76/41/18/Fantasypourlesnuls.jpg

Publié dans fantasy

Commenter cet article

Taliesin 12/05/2010 00:33


Il y a bien une note de traducteur, mais c'est simplement pour faire comme s'il s'agissait d'un manuscrit du Troisième Monde qui serait arrivé dans notre monde. Il est bien évident que Grimbert
écrit en français et que de ce fait il n'y a eu aucune réelle "conversion" des unités de temps...
Et sinon moi aussi j'ai beaucoup aimé ce livre, tu es le 1er avis vraiment positif que je lis. Tout le monde semble l'avoir trouvé un peu dur à lire, pour ma part il est passé tout tranquillement.


poet24 12/05/2010 07:18



merci pour cette précision sur la note de traducteur.


J'ai pas eu de difficulté non plus lors de ma lecture j'ai tellement aimé j'ai déjà acheté les enfants de Ji dont les commmentaires sont très élogieux à ce que j'ai vu ...



Véro. 02/05/2010 17:40


Il y a un truc que je ne comprends pas. Pourquoi un traducteur ? Pierre Grimbert n'écrit pas en français ?


poet24 02/05/2010 20:32



tu as raison pourtant il me semble que c'est écrit traducteur. Je me suis p't' trompée avec editeur à vérifier mais comme je n'ai pas le livre sous la main va falloir attendre un peu ...



Anne Sophie 02/05/2010 10:36


un avis très positif, alors que j'en ai lu un très négatif... il faudrait que je me fasse mon propre avis


Pauline 01/05/2010 23:06


J'ai très vite été perdue dans ce roman. Pourtant il me disait bien... :s


poet24 02/05/2010 08:10



ah c'est étrange il me parait extremement simple pourtant même s'il est vrai qu'un point ou deux me semblent obscurs mais ils trouveront surement leurs explications dans les tomes suivants