Moderato cantabile de Marguerite Duras

Publié le par poet24

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv20968419.jpg

L'auteur

Marguerite Duras, pseudonyme de Marguerite Germaine Marie Donnadieu, est une écrivaine et cinéaste française, née le 4 avril 1914 à Gia Dinh, faubourg au nord de Saïgon, alors en Indochine, morte le 3 mars 1996 à Paris.

Son œuvre se distingue par sa diversité et sa modernité qui renouvelle le genre romanesque et bouscule les conventions théâtrales et cinématographiques, ce qui fait de Marguerite Duras une créatrice importante, mais parfois contestée, de la seconde moitié du XXe siècle.


 

Le résumé

 

Dans une ville portuaire, une jeune mère bourgeoise, Anne Desbaresdes, rencontre un ancien ouvrier de l'usine que gère son mari. Par le biais de conversations entre oisifs, qui s'étirent lors de fins d'après-midi dans un café, Anne confronte sa vie rangée à une passion basée sur un idéal développé tout au long du livre. Le récit s'ouvre en effet sur un meurtre passionnel sur lequel l'héroïne va ressasser des questions nécessairement sans réponse.


 

Mon avis


 

L'histoire débute une leçon de piano que suit ou plutôt subit l'enfant de Anne Desbaresdes. A un moment on entend un cri dans la rue, une femme vient d'être tuée. L'héroine va essayer de glaner quelques infos au café du coin et y rencontre un home un peu mystérieux avec qui elle va tenter au fil des jours de comprendre ce qui a pu arriver à ce couple pour finir ainsi. ILs vont réinventer leur histoire qui va s'emmeler à la leur ...

Je ne suis pas fan de cette période de la littérature, le nouveau roman correspond pour moi à de la torture littéraire, je ne suis pas plus fan de Duras c'est le seul roman que j'ai lu d'elle, incapable de passer les premières pages de l'amant. Mais ce livre m'a envouté, en l'étudiant pour la fac j'en ai vu le sens profond et on se laisse entrainer dans la dérive de cette femme. C'est un livre étrange et perturbant on ne sait pas grand chose au final de l'histoire tout ce qui nous reste sont des élucubrations de deux personnes sous l'effet de l'alcool qui semblent réécrire une histoire pour peut être finir sur la même chute ...


 

Avantage de cette édition, on a à la fin les critiqus parues dans la presse. on peut y voir des avis très opposés sur ce roman qui ne laisse pas indifférent.

Commenter cet article

Luna 06/05/2011 09:36


Si tu aimes l'univers de Marguerite Duras, je ne peux que te conseiller le livre de Jacques Baudoin, Shangai Club, qui nous ramène plus d'un siècle en arrière à Shangai... Il en vaut vraiement le
coup !

Je viens d'ailleurs tout juste de publier mon avis sur ce livre sur mon blog :)


Joli article, je reviendrais ;)

Bonne continuation !!


larac 05/02/2010 22:38


Ses livres ne m'ont jamais tenté et je suis bien contente d'y avoir échappé au lycée! Voir le film l'amant m'a largement suffit et j'ai jamais compris le foin autours.


poet24 06/02/2010 09:40


personnallement la vague du nouveau roman est du gaspillage de papier. Des descriptions très longues ( ds Robbe-Grillet, trois pages sur l'épluchage d'une tomate) et au final l'impression d'avoir
perdu ton temps.... 
Moderato cantabile je ne l'ai vraiment aimé qu'en l'étudiant là en le relisant je me demandais un peu ce qui m'avait tant plu lool


Véro 05/02/2010 21:48


J'ai failli mourir d'ennui en lisant L'amant en 2nde, lecture imposée suivie de la version ciné - imposée elle aussi - qui a fini de m'achever ! Je ne suis toujours pas décidé à réouvrir un livre
d'elle !


Anneso 05/02/2010 15:03


je l'avais lu en licence, mais je n'en garde pas un souvenir impérissable...