Ravage de René Barjavel

Publié le par poet24

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv43589109.jpg

 

L'auteur

 

René Barjavel, né le 24 janvier 1911 à Nyons (Drôme) et mort le 24 novembre 1985 à Paris, est un écrivain et journaliste français principalement connu pour ses romans d'anticipation où science-fiction et fantastique expriment l'angoisse ressentie devant une technologie que l'homme ne maîtrise plus.

Certains thèmes y reviennent fréquemment : chute de la civilisation causée par les excès de la science et la folie de la guerre, caractère éternel et indestructible de l'amour (Ravage, Le Grand Secret, La Nuit des temps, Une rose au paradis). Son écriture se veut poétique, onirique et, parfois, philosophique. Il a aussi abordé dans de remarquables essais l'interrogation empirique et poétique sur l'existence de Dieu (notamment, La Faim du tigre), et le sens de l'action de l'homme sur la Nature. Il fut aussi scénariste/dialoguiste de films. On lui doit en particulier le scénario du Petit Monde de Don Camillo.

 

Le résumé

 

Paris 2052; dans une France où la Ville prospère , où le Progrès de l'homme éclate, où l'électricité, devenue indispensable, a même remplacé l'agriculture, tout semble possible et l'Homme n'a même plus peur de la mort. Pourtant, après une formidable panne électrique, la ville est brusquement plongée dans le chaos.
Un panique effroyable prend les Parisiens, laissant les hommes en proie à leurs instincts les plus primaires: égoïsme, folie, pillages, tuerie, barbarie...

 

 

Mon avis

 

En science-fiction française il s'agit d'un livre incontournable. J'ai longtemps reculé devant ce livre que je craignais trop dur, trop sombre. Et il l'est effectivement mais pas trop. Peut etre plus effrayant encore aujourd'hui où l'électricité a pris dans nos vies une place encore plus importante que celle qu'elle avait à l'époque de l'écriture de ce roman. Je sais personnellement que je supporte mal les coupures de courant meme si je sais toujours m'occuper avec un livre.

Alors imaginez un monde dans lequel tout fonctionne à l'électricité et où celle-ci disparait du jour au lendemain sans prévenir. Il faut réapprendre comment faire les chose par soi meme comme descendre des escaliers ... geste simple pourtant s'il en est. Ce livre est angoissant. Le groupe que nous suivons n'a que peu de chances de s'en sortir et de nouveaux problèmes apparaissent sans cesse... C'est aussi une histoire d'amour et d'humanité. Pour survivre il leur faut unir leurs forces sans cesse. La fin du roman m'a un peu gêné elle est pourtant logique et raisonnable mais je suis surement trop habituée à considérer ce fait de société comme immoral. Il faut savoir se détacher de ce qu'on connait et se mettre à leur place.

 

Un très bon livre qui remet en cause pas mal de choses et fait réfléchir !!!

Publié dans science-fiction

Commenter cet article

valcogne.over-blog.com 01/10/2011 21:59


Quatre vingt pour cent de la science fiction est d'origine anglo saxonne et il faut être assez doué en langue pour la lire dans le texte aussi, d'un point de vue littéraire, on est sûr de ce qu'on
lit quand on prend Barjavel, Pierre Boulle, Gilles Thomas, Maxime Chattam ou Pierre Bordage. Maintenant, il est vrai que les auteurs français de SF se font rares et que les oeuvres qui restent
vieillissent...


poet24 02/10/2011 11:27



Lire les textes originaux s'avèrent effectivement compliués en sf.


Mais eme si les textes français vieillissent ca reste intéressant à lire. Je ne vois plus notre onde de la même facon après ravages pour ma part ...



BlackWolf 12/07/2011 20:18


Je l'ai lu quand j'étais plus jeune et j'avais apprécié ma lecture. Je me le relirai bien.


Delph 11/07/2011 17:15


Je l'ai lu lorsque j'etais ado et ton article me donne envie de m'y replonger !