Une rose au paradis de Barjavel

Publié le par poet24

 

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv57962950.jpg

L'auteur

 René Barjavel, né le 24 janvier 1911 à Nyons (Drôme) et mort le 24 novembre 1985 à Paris, est un écrivain et journaliste français principalement connu pour ses romans d'anticipation où science-fiction et fantastique expriment l'angoisse ressentie devant une technologie que l'homme ne maîtrise plus.

Certains thèmes y reviennent fréquemment : chute de la civilisation causée par les excès de la science et la folie de la guerre, caractère éternel et indestructible de l'amour (Ravage, Le Grand Secret, La Nuit des temps, Une rose au paradis). Son écriture se veut poétique, onirique et, parfois, philosophique. Il a aussi abordé dans de remarquables essais l'interrogation empirique et poétique sur l'existence de Dieu (notamment, La Faim du tigre), et le sens de l'action de l'homme sur la Nature. Il fut aussi scénariste/dialoguiste de films. On lui doit en particulier le scénario du Petit Monde de Don Camillo.

Le résumé

 

Une gigantesque manifestation réunit, place de la Concorde, des millions de femmes enceintes venues dénoncer les effets de la bombe U. Mais il est déjà trop tard... Le cataclysme se déclenche. La planète Terre est réduite à néant. Cependant, Lucie, l'une des manifestantes, échappe mystérieusement à la déflagration. Seize ans plus tard... Lucie vit avec son mari et ses enfants dans un univers étrange où le temps n'existe plus, où il suffit d'appuyer sur un bouton pour obtenir vêtements et nourriture. Que s'est-il passé ? Pourquoi ont-ils échappé au cataclysme ? Qui est l'énigmatique Monsieur Gé que les enfants assimilent confusément à un Dieu ?

 

Mon avis

 

Dans l'ensemble je suis un peu déçue par cet ouvrage. Une arche de Noé réinventée où Dieu préside ... Bof ...

Les personnages m'ont paru plutot creux, entre la mère qui se plaint tout le temps, la fille sans caractère, le fils survolté ....

l'idée en elle meme poutant était intéressante mais j'ai pas trop accroché

 

Bien ur on retrouve parcontre avec plaisir l'écriture de Barjavel fluide, scientifique sans l'etre trop...

et j'ai beaucoup aimé la vision qu'avaient les enfants des animaux qui, n'ayant qu'un live de la Fontaine à ire s'imagine les animaux tels qu'on les voit dans les fables...

La fin m'a pour le moins déçue mais je ne peux expliquer en quoi sans spoiler ...

 

C'est un roman intéressant mais pas le meilleur de Barjavel loin s'en faut.

Publié dans science-fiction

Commenter cet article