Les amants calligraphes de José Frèches

Publié le par poet24

http://www.livraddict.com/biblio/couverture/couv75334212.jpg

L'auteur

Jusqu'à dix-huit ans, la France ne sera pour José Frèches que le pays de ses vacances. Il aura la chance de vivre à l'étranger, au gré des mutations de son père, d'abord professeur de lycée puis d'université. José Frèches a une licence d'histoire de l'art, une de chinois et une maîtrise d'histoire. En 1971, reçu au concours de conservateur de musées de France, il devient conservateur au musée Guimet. Après un parcours professionnel qui l'emmène au Louvre, au musée de Grenoble et à l'Inspection des Musées de province, il décide d'intégrer l'E.N.A. d'où il sort à la Cour des Comptes en 1978. Une rencontre avec Jacques Chirac, en 1982, l'amène à devenir directeur-adjoint de la communication de la Ville de Paris, où il lance notamment le câble et créera la Vidéothèque de Paris, un équipement révolutionnaire à l'époque. Après diverses fonctions dans la communication, l'audiovisuel et l'industrie, il anime une agence parisienne de communication et dirige une galerie d'art et d'antiquités à Gallargues-le-Montueux, dans le Gard. Passionné par la Chine depuis toujours, il a connu avec son premier roman, 'Le Disque de Jade', un immense succès qui continue avec le tome 2 et 3. En 2004, il débute une nouvelle trilogie 'L' Impératrice de soie' qui est accueillie par la même ferveur que la précédente. Avec 'Moi Boudha', il confirme son talent de conteur. et d'écrivain. Homme de tous les talents, José Frèches est un des plus célèbres auteurs français.

Le résumé

Pékin, 1506, sous le règne de l'empereur Wu Zong. Pousse de Bambou, élève du maître Liu, rêve de devenir calligraphe. Malheureusement, il n'a pas la chance d'être bien né et, malgré les qualités hors du commun dont il fait preuve, n'a pas les faveurs de son professeur.

Mon avis

Cette petite nouvelle m'avait été offerte lors d'un achat au Grand Livre du mois.

On y découvre Pousse de bambou depuis son enfance jusqu'à l'âge adulte, sa bataille pour devenir ce qu'il est en dépit des contraintes sociales qui l'empêchent d'atteindre le rang que ses compétences méritent. On découvre aussi comment il doit son bonheur final sans le savoir à Feutrine Soyeuse qui ne laisse personne s'interposer entre eux.

J'aime beaucoup les romans sur les pays asiatiques où tout est très différent de notre vision et de nos codes occidentaux. Celui-c,i rapide à lire, permet d'en apprendre beaucoup sur la calligraphie et l'ordre social s'y rattachant.

Une lecture sympathique donc à recommander si vous avez envie de vous détendre mais peu de temps pour le faire !!!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

titoulematou 08/05/2011 12:49


tu me donnes envies....