La première fille de Thomas C. Durand

Publié le par poet24

 

http://www.thomas-c-durand.fr/gallery/01.jpg

 

L'auteur

 

Thomas C. Durand nait à Chartres au vingtième siècle, sans le faire exprès.

Par inadvertance, il lit J.R.R. Tolkien puis T. Pratchett et G.R.R. Martin, étudie la biologie et pratique le théâtre amateur. Presque par hasard, le 22 février 2003, il crée le personnage d'Anyelle, les Troyaumes et la drôle de magie d'Athtora. De relecture en réécriture, ce petit texte prend de la consistance, l'intrigue se déploie et il se retrouve en présence d'une saga qui exige d'être écrite. C'est désormais ce à quoi il s'emploie quand vient le soir et que le ciel flamboie.

Dans la journée, le docteur Durand enseigne la biologie végétale à l'Université de Lyon et effectue son travail de recherche dans un laboratoire de l'ENS.

 

Le résumé

 

La pièce se déroule dans l’univers de la saga des Énigmes de l’aube.
Le petit résumé : « L’Illustre Institut d’Ithtir est la plus prestigieuse école de magie. Seuls les garçons peuvent y apprendre à développer leurs pouvoirs car de vieux messieurs ont décidé que les filles n’étaient pas douées pour ça. Mais si jamais le meilleur élève s’avérait ne pas être exactement un garçon, que se passerait-il ? Les lecteurs des Enigmes de l’Aube trouveront ici les détails de l’histoire de Méliandra d’Azur, évoquée dans les romans de la saga. 1h30. 3 enfants (1 fille, 2 garçons) + 3 hommes + 2 femmes + 1 narrateur.»

 

Mon avis

 

Dans le cadre de l'action "adopte un auteur" dont je parlais dans mon article précédent, j'ai été attirée par un livre qui sort un peu de l'ordinaire. Bien qu'habituée à lire de la fantasy il ne m'était jamais arrivée d'y trouver du théâtre si bien que mon choix a été vite fait.

 

  Venons-en au livre lui-même. L'intrigue est des plus simples : une jeune fille se serait glissée parmi les élèves d'une école de magie alors que l'enseignement de la magie est réservée aux garçons uniquement.... L'émoi s'empare de tous : directeur, professeurs, élèves, parents jusqu'à la femme de ménage!!

  Les personnages sont drôles sans sans sombrer dans la caricature. Je dois avouer un petit coup de coeur pour Mr Parpaille, secrétaire du directeur qui sait mener tout ce petit monde d'une main de maître sans en avoir l'air ...

Les dialogues sont pleins d'ironie, de dérision... On sent le côté vécu (n'oublions pas que l'auteur est professeur) dans les discussions des élèves, la gestion des parents ...

 

Il s'agit là d'une pièce pleine de vie et d'humour  dans un univers qu'on souhaiterait découvrir davantage ... Ce qui devrait être possible puisque cette pièce s'inscrit dans le même univers que ses deux romans publiés à ce jour  Le premier souffle et les quatre vérités.

 

Ces deux romans que je viens de citer ainsi que cette pièce de théatre et d'autres sont disponibles sur amazon  (ou d'autres plateformes pour ceux qui comme moi ne sont pas fans du format mobi).

N'hésitez pas c'est bien écrit, drôle et pas cher que ce soit en numérique ou broché...

 

Un dernier mot pour souligner la couverture qui a aussi joué dans mon choix d'adopter cet auteur. Elle est signée Jackal et il a également réalisé les couvertures de ses deux romans.

 

Enfin je vous propose d'aller découvrir plus en détail Thomas C. Durand, sur son site (petit clic sur l'image) :

 

http://sphotos-a.xx.fbcdn.net/hphotos-ash4/c0.0.851.315/p851x315/472591_360891263964487_249738704_o.jpg

 

 

Publié dans théâtre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

AdA 01/04/2013 13:39

Bonjour !

N'hésitez pas à poster votre chronique (avec un lien vers votre blog) sur la fiche AdopteUnAuteur de T.C. Durand ! Nous diffuserons alors la chronique sur nos réseaux, et les futurs adoptants
pourront déjà avoir un avis avant de finaliser leur adoption !

Merci,

AdA!